actualité
actualité

Le statut de celles et ceux qui travaillent, avec au cœur notre proposition du Nouveau statut du travail salarié et sa sécurité sociale professionnelle

Publié le 8 jan 2019
Temps de lecture : 3 min.
Ces dernières années, le capitalisme et la recherche du profit n’ont fait qu’accentuer la sous-traitance, la division des travailleurs, la casse des garanties collectives et des statuts, la multiplication des formes d’emplois et la précarité.

Le salariat a évolué et de nouvelles formes de travail émergent (Uber, plateformes collaboratives...), en séduisant parfois la jeunesse à ses dépens.

La CGT, lors de son du 48e congrès en avril 2006, s’est engagée à conquérir un Nouveau statut du travail salarié (NSTS) et sa sécurité sociale professionnelle, pour tous les salariés, du privé et du public, quels que soient leurs statuts ou leur convention collective. Comme toujours, la CGT se voulait offensive face à ce capitalisme qui broie l’humain et déclarait en 2009 : « Avec la crise, les propositions de la CGT, pour permettre à chaque salarié une vraie sécurité sociale professionnelle, s’affirment à la fois comme une perspective transformatrice et comme un corpus de propositions immédiates pour construire des protections sociales nouvelles et contrebalancer les offensives patronales et gouvernementales de destruction du Code du travail... » Le NSTS et sa sécurité sociale professionnelle proposent un socle commun de droits individuels garantis collectivement, des droits progressifs opposables à tout employeur, cumulables au cours d’une carrière, transférables d’un employeur à l’autre ou d’une branche à l’autre. Il est notre bien commun et ses fondations permettent de construire une société juste et égalitaire et de combattre ainsi la concurrence entre travailleurs.

Notre proposition est plus que jamais innovante, nécessaire et répond aux nouvelles aspirations. Lors de notre 52e congrès, au regard des nouvelles formes d’emplois (ubérisation, autoentrepreneurs...), nous aurons à débattre des évolutions à apporter à notre projet du Nouveau Statut du Travail salarié afin d’être la CGT de toutes et tous, respectueuse de la diversité.

Face à un contexte anxiogène pour des mil- lions de jeunes, de salariés, de précaires, de nouveaux travailleurs, de privés d’emploi et de retraités pour qui les lendemains semblent incertains, nous nous devons de reconstruire et cultiver progressivement l’espérance, par notre outil de reconquête du pouvoir d’agir des salariés : notre démarche syndicale à partir du travail. C’est ainsi que nous pourrons être dans un état d’esprit de conquête, tout en intégrant au quotidien une qualité de vie syndicale. Il faut remettre au cœur de nos débats la centralité du travail, avec la mise en sécurité sociale ainsi que l’universalité des droits et garanties collectives, restituer la citoyenneté dans l’entreprise et ainsi redonner de l’espoir. Cela fera renaître des perspectives d’un monde juste et égalitaire aux travailleurs et aux syndiqués.

A voir aussi

Actualité

Préambule

La CGT « Au cœur du travail pour bâtir l'avenir » en 18 points.

Actualité

La réalité du travail et son avenir avec les évolutions technologiques comme le numérique

Précarité organisée, mobilité imposée, santé dégradée, insécurité généralisée... Cette réalité du travail touche de plein fouet les travailleurs, avec des conséquences importantes et graves sur leur…

Actualité

Construction du rapport de force et convergences de luttes

Depuis quelques décennies, le paysage du salariat a largement été modifié par les stratégies capitalistes de casse de tout cadre collectif et de mise en concurrence.

Nos repères CGT