actualité
actualité

La syndicalisation et notre déploiement comme éléments du rapport de force et enjeux majeurs pour notre démocratie interne

Publié le 8 jan 2019
Temps de lecture : 3 min.
Personne ne remet en cause la faiblesse de la syndicalisation en France, pas même la CGT qui reste l’organisation avec le plus grand nombre d’adhérents. Pourtant est-ce suffisant ?

Les mobilisations et conquêtes sociales de ces dernières années peuvent interroger les syndiqués, et plus largement les salariés dans toutes leurs composantes. Est-ce dire que le syndicalisme n’a plus d’utilité ? Sûrement pas, bien au contraire !

Tout ne dépend pas de nous, nos adversaires savent trouver les moyens pour diviser le salariat. Les discriminations et mises en opposition sont légion à chaque niveau de la société, à commencer par le lieu de travail. Pour au- tant, cela ne doit pas nous dédouaner de nos responsabilités, ce qui nécessite de faire notre bilan sur la mise en œuvre des décisions que nous avons collectivement prises lors des derniers congrès. Incontestablement, nous avons encore d’énormes potentialités pour opérer les transformations qui sont nécessaires afin d’inscrire la CGT dans le xxie siècle.

Être la CGT de tous les salariés, c’est d’abord leur permettre de s’organiser, quelle que soit la taille de leur entreprise, leur lien avec leur donneur d’ordre ou encore leur multi-activité. Être un syndicalisme de masse, c’est bien sûr avoir des adhérents, c’est être fort aux élections professionnelles, c’est aussi être en capacité d’obtenir des avancées sociales.

Notre syndicalisme CGT s’appuie sur des bastions industriels et des services publics qui ont fortement évolué. Il nous faut donc regarder le monde du travail tel qu’il est pour proposer les modes d’organisation qui conviennent aux travailleurs et aux travailleuses. Aussi, ouvrir les portes de la CGT, c’est d’abord s’organiser pour aller à la rencontre des salariés là où ils sont. C’est construire des outils d’accueil qui permettent l’organisation des salariés sur un site, dans une profession. C’est se structurer professionnellement et territorialement pour être capable de coordonner une activité syndicale capable de faire évoluer au quotidien la vie des femmes et des hommes au travail et dans la cité et les conduire à se projeter dans une société plus juste, équilibrée et égalitaire. C’est se donner les moyens de syndiquer les ouvriers, les employés comme les ingénieurs, cadres et techniciens en offrant à chacun et chacune un cadre syndical permet- tant de prendre en compte les spécificités liées aux rapports sociaux et de traiter les convergences. C’est utiliser les outils numériques pour renforcer notre vie démocratique, et nos capacités de débats, d’actions et de solidarité. La vie syndicale se pose à tous les niveaux de notre organisation. Animer un syndicat pour articuler le rapport de force et la négociation n’est pas simple dans un contexte où l’on est en permanence sous les attaques. Cela suppose nécessairement de s’appuyer sur un collectif, dans l’entreprise, mais aussi avec les structures et outils de la CGT qui doivent accompagner les syndicats.

Le travailler ensemble sera d’autant plus efficace que les attributions des organisations professionnelles et territoriales seront identifiées. Aussi, « savoir qui fait quoi, avec quels moyens » dans la CGT devient une nécessité pour nos organisations afin de définir leur place dans cet organigramme pour mieux travailler entre organisations, avec les syndicats, mais aussi pour que la CGT soit en capacité de répondre à l’ensemble des défis qui lui sont posés.

A voir aussi

Actualité

Préambule

La CGT « Au cœur du travail pour bâtir l'avenir » en 18 points.

Actualité

La réalité du travail et son avenir avec les évolutions technologiques comme le numérique

Précarité organisée, mobilité imposée, santé dégradée, insécurité généralisée... Cette réalité du travail touche de plein fouet les travailleurs, avec des conséquences importantes et graves sur leur…

Actualité

Le statut de celles et ceux qui travaillent, avec au cœur notre proposition du Nouveau statut du travail salarié et sa sécurité sociale professionnelle

Ces dernières années, le capitalisme et la recherche du profit n’ont fait qu’accentuer la sous-traitance, la division des travailleurs, la casse des garanties collectives et des statuts, la…

Nos repères CGT